Qui nous sommes / Historique du réseau AMI-QUÉBEC

Historique du réseau AMI-QUÉBEC

•    2004 – Fondation du réseau AMI-QUÉBEC (17 hôpitaux)
Revue du dossier médical de 1655 patients québécois ayant subi un infarctus du myocarde avec élévation du segment ST

•    2005 – Résumés présentés au Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire
 
o    Huynh et al: Time delays to reperfusion therapy of STEMI in Quebec
o    Huynh et al. Treatment of women with STEMI in Quebec
o    Pharand et al. Use of medications in patients with ST-segment elevation in Quebec
o    Rinfret et al. The impact of time delays on mortality in patients who underwent reperfusion for STEMI in Quebec

•    Huynh et al. Delays to reperfusion therapy in acute ST-segment elevation myocardial infarction:  Results from the AMI-QUEBEC study. CMAJ 2006;175(12):1527-32
 (premier journal médical au Canada, cinquième sur le plan international)


•    2007 – Résumés présentés

Congrès canadien sur la santé cardiovasculaire
o    Kouz et al. Determinants of optimal medical therapy

American Heart Association
o    Huynh et al. Predictive value of a new risk score in STEMI patients: the C-AMI index –
o    Kouz et al. Effectiveness and safety of glycoprotein inhibitors in patients who underwent primary PCI for STEMI

•    2008 – Résumés présentés au Congrès américain de cardiologie
•    Kouz et al. Prognostic values of the TIMI Risk index, TIMI risk score and modified TIMI risk index in the early stratification of patients
with ST-segment elevation myocardial infarction.

•    2008 – Instituts de recherche en santé du Canada: Knowledge TranslatiON to reduce TIME delays in   primary PCI.  AMI-ON TIME Study

•    2008 – Subventions de la  Fondation des recherches en Santé – Réseau santé cardiovasculaire

•    2008 – Subvention du Centre universitaire de santé McGill – Département de médecine et Institut de recherche


•    2008 – Sanofi-Aventis:  Knowledge Translation to OPTIMize Evidence-Based Medical Therapy in Acute Coronary Syndromes – AMI-OPTIMA Study

•    2008 – Article “Enoxaparin for acute myocardial infarction with ST-elevation” accepté par le  Canadian Journal of Cardiology

•    2009 –  Obtention des données sur la survie après cinq ans et sur la consommation de médicaments de la cohorte AMI-QUÉBEC 2003

•    29 Mai 2009 – Réunion des chercheurs
Lancement de la phase 2 d’AMI-QUÉBEC avec 24 hôpitaux québécois et cinq agences pré-hospitalières
Revue de presse

•    2010 – Article “Safety and effectiveness of glycoprotein inhibitors in patients with ST-segment elevation who undergo primary PCI:  A Meta-Analysis of Observational Studies”  publié électronique International Journal of Cardiology

•    2010 – Article 'Enoxaparin for acute myocardial infarction with ST-elevation:  Results of the AMI-QUEBEC' publié au Canadian Journal of Cardiology

•    2010 – Abrégé Kouz R, et al.  'Impact of evidence-based medical therapy on long-term survival in patients with St-segment myocardial infarction: Results of the AMI-QUEBEC study' présenté au Congrès Canadien Cardiovasculaire 2010

•    Abrégé Kouz S, et al. 'Predictors of long-term survival in st-segment elevation myocardial infarction with impaired and preserved left ventricle's systolic function' présenté au Congrès Canadian Cardiovasculaire 2010.

•    Abrégé Huynh T, et al. ' The C-AMI score: A novel risk score for patients with acute myocardial infarction' présenté au Congrès American Heart 2010.



•    Mai 2010: Complétion de revue des dossiers de AMI-OPTIMA
•    1 juin 2010:  Initiation du registre prospective des infarctus avec élévation du segment ST au Québec
•    1 Septembre 2010:  Initiation des interventions de transfert de connaissances pour améliorer les syndromes coronariens au Québec
•    1 Octobre 2010: Rencontre scientifique


•    L’article: “Time delays in the administration of reperfusion therapy for ST-segment elevation myocardial infarction:  Results of the AMI-QUEBEC Study” a reçu beaucoup d’attention de la part des médias québécois. Plusieurs articles ont été publiés dans les journaux et Internet, et de nombreux reportages ont pu être entendus et vus à la radio et à la télévision. L’étude a fait la une du quotidien montréalais The Gazette et on estime qu’au total, près de quatre millions de personnes ont pu prendre connaissances des travaux d’AMI-QUÉBEC.