Pour les patients / Les facteurs de risque

Les facteurs de risque

Les facteurs de risque non-modifiables

Ces facteurs sont hors de votre contrôle.

Les facteurs de risque modifiables

Il est important d'agir sur ces facteurs, car ceux-ci sont contrôlables ou modifiables. Maîtriser ces facteurs peut compenser pour les facteurs non contrôla

FACTEURS DE RISQUE NON-MODIFIABLES

FACTEURS DE RISQUE MODIFIABLES

Âge et Sexe

Tabagisme

Antécédents personnels

Dyslipidémie (taux anormal de lipide)

Antécédents familiaux

Hypertension

Origine ethnique

Diabète

Obésité abdominale
Stress
Consommation insuffisante de fruits et de légumes

Consommation excessive d’alcool

Sédentarité


Selon une étude internationale1, peu importe les facteurs de risque non-modifiables (âge, sexe ou hérédité), 90% des crises cardiaques sont associées à 9 facteurs de risques. Ces risques sont classés sous la catégorie des facteurs de risque modifiables. I.Adopter de saines habitudes de vie peut avoir un impact bénéfique considérable sur la santé de votre cœur.

Facteurs de risque non-modifiables

Âge et Sexe

  • Homme de plus de 45 ans

  • Antécédents personnels Femme de plus de 55 ans

Ce facteur concerne les personnes qui sont actuellement atteintes d'une maladie cardiovasculaire.  Les risques de récidive sont plus élevés. Ainsi, il est important d'adapter votre style de vie et de sensibiliser vos proches à ces maladies, car ceux-ci sont probablement aussi plus à risque.

Antécédents familiaux

Le patrimoine génétique est un facteur de risque majeur (1). Si vous avez un membre de la famille direct (père, mère, sœur ou frère) atteint d'une maladie cardiovasculaire, vos risques d'en développer une sont augmentés.

Origine ethnique

Certaines ethnies sont plus susceptibles de développer des maladies cardiovasculaires par rapport à la population caucasienne en Amérique du Nord.
Par exemple chez les:
  • Autochtones

  • Africains

  • Sud-asiatiques (Bangladesh, Birmanie, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka)


Facteurs de risque modifiables

Tabac


Responsable de plusieurs maladies pulmonaires, le tabac est également identifié comme un facteur de risque important au développement de maladies cardiovasculaires. Le fumeur présente 2 à 3 fois plus de risques qu’un non-fumeur. Il en est de même pour l'exposition à la fumée secondaire (fumée de cigarette émise dans l'environnement par d'autres fumeurs)


Hypertension artérielle

Qu’est-ce que la tension artérielle?

Afin de répondre au besoin du corps, le cœur fonctionne comme une pompe et doit propulser le sang vers les tissus en périphérie du cœur à travers les vaisseaux sanguins. La tension artérielle est la force présente à l’intérieur des artères et qui est requise pour faire circuler le sang dans le corps.

Comment interpréter les valeurs de tension artérielle?

La valeur supérieure (pression systolique) représente la force exercée lors de la contraction du cœur et de l’éjection du sang. La valeur inférieure (pression diastolique) représente la pression mesurée lorsque le cœur revient au repos, c’est-à-dire la période entre deux battements/contractions.


Tension systolique (mm Hg)

Tension diastolique (mm Hg)

Normale

Inférieure à 120

Et

Inférieure à 80

Pré-hypertension

Entre 120 et 139

Ou

Entre 80-89

Hypertension

Supérieure à 140*

Ou

Entre 90-99*


* pour les personnes diabétiques, les valeurs ne devraient pas excéder 130/80 mmHg.

En quoi l’hypertension est-elle reliée aux maladies cardiovasculaires?

L’hypertension artérielle est l’un des principaux facteurs de risque associés aux maladies du cœur. Surnommée « tueur silencieux », elle ne manifeste pas toujours de symptômes particulièrement évidents. Lorsque vous avez une tension artérielle trop élevée, le cœur doit travailler plus fort qu'il ne le devrait afin de remplir sa fonction normale. Cette compensation produit une force plus grande que normale sur les parois des vaisseaux sanguins. Cela peut les endommager et produire des cicatrices favorisant par la suite l’agrégation de dépôts de plaques adipeuses. À long terme, cet effort supplémentaire affaiblit aussi le cœur.

 

Comment prévenir l’hypertension artérielle?

• Optez pour une alimentation DASH:

 

Diminuez votre consommation de sel (favorisez plutôt les épices ou les fines herbes) 

Favorisez les aliments frais (fruits et légumes)

Consommez 3 portions de produits laitiers par jour

Essayez d’inclure 4 à 5 portions de graines, de noix et de légumineuses par jour.

 

• Faîtes de l’activité physique quotidiennement

• Apprenez à gérer votre stress : faites de la méditation, du yoga, du sport, de la marche, écoutez de la musique.

• Pensez à cesser de fumer

• Évitez les consommations excessives d’alcool


Pour de plus amples informations sur les régimes DASH consulter :

http://www.nhlbi.nih.gov/health/public/heart/hbp/dash/new_dash.pdf

 

Dyslipidémie (taux anormal de lipide) : lipides et cholestérol

La dyslipidémie est une condition dans laquelle le taux de lipides (matières grasses) dans le sang est sous-optimal et constitue un facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Les dyslipidémies englobent des taux de :

  • Triglycérides élevés

  • Cholestérol total élevé

  • Cholestérol LDL élevé (mauvais cholestérol)

  • Cholestérol HDL bas (bon cholestérol)


Qu'est-ce que le cholestérol?

C'est une matière grasse vitale qui circule dans le sang. Il est nécessaire au fonctionnement normal de l’organisme. En excès, le cholestérol peut poser des problèmes de santé.
Le cholestérol véhicule dans le sang à l'aide de deux types de transporteur : 
Le LDL, aussi appelé «mauvais cholestérol», favorise l’accumulation de plaques athéromateuses. 
Le HDL, appelé le «bon cholestérol», aide l’organisme à diminuer le taux de LDL 

Les triglycérides (TG) sont d’autres types de matières grasses circulant dans le sang. Un taux élevé de TG prédispose à la formation de caillots dans les artères, ce qui augmente les risques de maladies cardiovasculaires.Pourquoi un taux élevé de cholestérol sanguin augmente-t-il vos chances de souffrir d'une maladie cardiovasculaire.

http://www.prevention-cardio.com

C'est plus précisément l'accumulation du « mauvais cholestérol » (LDL) qui favorise l'apparition de maladie cardiovasculaire. En effet, un taux anormalement élevé de LDL favorise l'accumulation de plaques graisseuses sur les parois des artères. Ces plaques sont aussi appelées plaques athéromateuses. Elles interfèrent avec la circulation normale du sang et sont à l'origine de plusieurs maladies cardiovasculaires.

Comment diminuer le taux de mauvais cholestérol?

• Choisissez des gras sains et limitez votre consommation de mauvais gras (VOIR SECTION NUTRITION). 

• Vivez sans fumée.

• Le tabagisme augmente le taux sanguin de mauvais cholestérol.

• Soyez actif. La pratique régulière d’exercice permet d'augmenter le niveau de HDL.

 

Diabète

Qu'est-ce que le diabète?

L’insuline est une hormone qui régule le taux de sucre dans le sang (glycémie). Elle est produite par le pancréas et agit surtout après les repas. Dans le diabète, le corps ne parvient plus à gérer efficacement l’insuline. Ceci provoque une glycémie plus élevée que la normale chez les individus atteints de diabète.

Le diabète prédispose de façon importante au développement de maladies cardiovasculaires, et ce, même lorsqu’il est contrôlé. Toutefois, un diabète mal contrôlé accroit encore davantage ces risques.
Chez les personnes atteintes de diabète, la maladie des artères coronaires est responsable de 65 à 80% des décès.

Quelle est la différence entre le diabète de type I et de type II?

Le diabète de type I touche généralement les enfants et les jeunes adultes.

Le diabète de type II est plus fréquent (90% des cas). Il survient lorsque le pancréas produit de l'insuline en quantité insuffisante. Souvent, une activité physique régulière et une alimentation saine peuvent aider à prévenir le diabète. Bien qu'il puisse avoir une composante héréditaire, il est plus souvent relié à un mode de vie sédentaire, à une alimentation riche en sucres et en matières grasses et à un surplus de poids.

Quelles sont les conséquences du diabète?

Le diabète cause plusieurs complications au niveau du système vasculaire. Une glycémie élevée produit avec le temps une toxicité pouvant causer des problèmes au niveau:

  • des yeux : rétinopathie et voir même la cécité

  • des nerfs : neuropathie diabétique, c'est-à-dire une perte de sensation tactile aux extrémités du corps

  • du cœur : crise cardiaque

  • du cerveau : Accident vasculaire cérébral (AVC)

 

Comment prévenir le diabète?

• L’activité physique permet de réduire les taux de glucose dans le sang. Elle facilite également la perte de poids, réduit le stress et permet une meilleure utilisation de l’insuline.

• Une alimentation équilibrée est essentielle pour maintenir une glycémie adéquate: 3 repas aux heures régulières et des collations entre les repas.

• Choisissez des aliments multigrains (brun) au lieu d'enrichis, cela permet de régulariser le taux de sucre.

Booth GL, Kapral MK, Fung K et al. Relation between age and cardiovascular disease in men and women with diabetes compared with non-diabetic people: a population-based retrospective cohort study. Lancet. 2006;368:29-36

 

Sédentarité

Les personnes qui sont physiquement peu actives courent davantage de risques d’être atteintes d’une maladie du cœur.
Les activités physiques apportent plusieurs bienfaits :
  • contrôle du cholestérol et de la glycémie
  • gestion du stress
  • atteindre ou s'approcher d'un poids santé
  • baisse de la tension artérielle

Apprenez à intégrer des activités physiques à votre routine de tous les jours, que ce soit de faire du jardinage, du vélo ou de la marche.

 

Obésité

Un excès de poids augmente les chances de maladies cardiaques. Les dépôts de gras, en particulier ceux qui se retrouvent au niveau du tour de taille sont néfastes. Ils contribuent à faire augmenter la tension artérielle, le mauvais cholestérol, les triglycérides et à faire diminuer le bon cholestérol (HDL) dans le sang.

Plusieurs personnes éprouvent de la difficulté à perdre du poids. Néanmoins, une réduction de 10 lb peut avoir un impact important quant à la réduction des risques de maladies cardiovasculaires.

Vous pouvez consulter les rubriques IMC et tours de taille, alimentation et activité physique pour de plus amples informations.

Stress

Le stress se décrit comme une réponse du corps face à un événement physique, mental, émotionnel ou environnemental. Toutefois, chacun le perçoit et le gère à sa façon. Le mauvais stress est un stress prolongé qui peut engendrer des effets néfastes à long terme sur le corps. Lorsque vous êtes dans une situation de stress, le corps réagit de façon à augmenter le rythme respiratoire et la tension artérielle.

Trucs pour gérer son stress
  • Éviter de manger, de boire ou de fumer en situation de stress
  • Prendre des grandes respirations avant de vous mettre en colère
  • Ralentir son rythme de vie et apprendre à planifier ses activités à l’avance
  • Savoir se retirer des situations de stress (prendre une marche, ou faire une activité qui peut vous aider à oublier)
  • Faire des activités que vous aimez 
  • Faire des exercices de relaxation ou du yoga

 

Alcool

Le vin rouge, bon pour le cœur?
Certes, mais avec modération. Le vin rouge, par sa haute teneur en flavonoïdes et en antioxydants, est particulièrement bon pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Ces effets bénéfiques peuvent aussi être obtenus par d’autres façons :
  • les propriétés antioxydantes du vin sont également retrouvées dans les raisins

  • les propriétés anti-thrombotiques du vin (éclaircissement du sang) sont également retrouvées dans l'aspirine

  • la propriété du vin d’augmenter le «bon cholestérol» dans le sang peut également être retrouvée par la pratique d’activités physiques

Cependant, il n'est pas recommandé de boire du vin en grande quantité dans le but de se prémunir contre les maladies cardiovasculaires. Riche en calories, l'alcool contenu dans le vin peut contribuer à augmenter la tension artérielle, les risques de diabète et le gain de poids.
Si vous consommez de l’alcool, limitez-vous à une ou deux consommations par jour, jusqu’à un maximum hebdomadaire de neuf chez les femmes et de 14 chez les hommes.(2)  Il est déconseillé aux femmes enceintes de consommer de l’alcool.



Une consommation équivaut à :
  • 341 ml/12 oz (1 bouteille) de bière ordinaire (à 5 % d’alcool)

  • 142 ml/5 oz de vin (à 12 % d’alcool)

  • 43 ml/1,5 oz de spiritueux (à 40 % d’alcool)

 

Consommation insuffisante de fruits ou de

Il est recommandé de consommer entre 7 à 10 portions de fruits et de légumes par jours. Ils sont une bonne source de fibres, de vitamines et de minéraux.
Prenez le temps de choisir ce que vous mangez. Une alimentation saine et équilibrée constitue un moyen de défense efficace contre les maladies cardiovasculaires. La qualité et la quantité des aliments consommés permettent de diminuer le taux de cholestérol et la tension artérielle ainsi que de contrôler la glycémie et le poids.

Autres facteurs de risque qui sont actuellement à l'étude

Homocystéine
  • L’homocystéine est un acide aminé. De nouvelles études ont permis de constater que les individus ayant un taux sanguin élevé d’homocystéine présentaient plus de risque de développer une maladie cardiovasculaire.

  • L’augmentation de l’homocystéine dans le sang peut être due à une déficience génétique, une déficience hormonale ou être aggravée par l’usage du tabac.

  • Le dosage d’homocystéine est pour l’instant non nécessaire. Il est très coûteux et pas encore tout à fait fiable.

Protéine C réactive

  • Plus communément appelé C-reactive protein (CRP), c’est une protéine qui joue un rôle important dans les réactions inflammatoires. Des études ont montré une forte corrélation entre la concentration sanguine de CRP et certaines maladies cardiovasculaires comme l’athérosclérose.
(1) AFSSAPS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique. Argumentaire. Mars 2005
(2) Fondation des maladies du cœur Québec : http://fmcoeur.qc.ca