Pour les patients / Les autochtones d’Amérique

Les autochtones d’Amérique

Les autochtones d’Amérique avaient initialement un taux plus faible de maladies cardiaques. Aujourd’hui, ces données ont changé et ces maladies constituent désormais la principale cause de décès devançant le cancer, les accidents, les maladies chroniques du foie et le diabète.
Les personnes issues des Premières Nations, les Inuits et les Métis présentent des taux plus élevés d’hypertension artérielle, de diabète, de tabagisme et d’obésité infantile par rapport à la population générale. Ce sont des facteurs de risque augmentant considérablement les chances de développer des maladies cardiovasculaires.

Vous pouvez réduire les facteurs de risque:
en diminuant la consommation d’alcool et en se limitant à 1ou 2 consommations par jour
en mesurant le tour de taille et en visant l’atteinte d’un poids santé
en adoptant un mode de vie actif et en choisissant des activités qui vous plaisent
en privilégiant une alimentation saine


1. Strong Heart Study Data Book: A Report to American Indian Communities. National Institutes of Health, November 2001. Available at: http://www.nhlbi.nih.gov/resources/docs/shs_db.pdf.
2. Statistical Fact Sheet — Populations, American Indians/Alaska Natives and Cardiovascular Diseases. Dallas: American Heart Association, 2004. Available at http://www.americanheart.org/downloadable/heart/ 1075706410097FS02AM04.pdf.

ORIGINES ETHNIQUES

SONT PLUS SUSCEPTIBLES DE DÉVELOPPER…

Asie du Sud

Bangladesh

Birmanie

Inde

Népal

Pakistan

Sri Lanka

Des accidents vasculocérébraux (AVC)

Le diabète

L’hypertension artérielle

Autochtone

Des accidents vasculocérébraux (AVC)

Le diabète

L’hypertension artérielle

Souvent, ces maladies sont reliées à des habitudes de vie telles que la consommation de tabac ou d’alcool et une vie sédentaire

Afro-Canadiens

Des accidents vasculocérébraux (AVC)

Le diabète

L’hypertension artérielle


Ce tableau n’est qu’à titre indicatif. Si vous faites partie de l’une des origines ci-dessus, étant plus à risque que la population générale de développer une maladie cardiaque, il est suggéré d’accorder une attention particulière sur ces points. Vous pouvez consulter le médecin pour obtenir des conseils spécifiques. Toutefois, peu importe votre origine, en adoptant un mode de vie actif et une alimentation saine, il est possible de considérablement diminuer ses risques de maladies cardiovasculaires.